Comment vaincre les mycoses vaginales par les traitements naturels ?

10557380_755305537861307_3465398651461025744_nLa mycose vaginale est liée à un déséquilibre de l’équilibre acido-basique de la flore vaginale. Voici rapidement, face à la demande croissante de femmes qui m’entourent,  des recettes naturelles qui aident à se débarrasser  des grattouilles chroniques qui touchent une femme sur deux (sur mon site, cet article est effectivement le plus lu!). Ce traitement est généralement radical (95% de réussite à la louche) et doit permettre de sortir immédiatement du cercle infernal des anti-fongiques et des antibiotiques (ces derniers entraînent souvent une infection vaginale, donc prendre ses précautions en cas de prise nécessaire liée à une maladie).

En cas de persistance, il faut veiller aussi à prendre en compte deux autres causes. Primo, la prise d’une contraception hormonale qui dérègle bien souvent la flore (pilule, stérilet…). Une seule solution : passer à la contraception écologique (la symptothermie); deuzio, la dimension émotionnelle : « La femme peut éprouver un sentiment d’envahissement de sa sphère la plus intime et le vivre comme une intrusion. C’est ainsi que peut se manifester une sensibilité aux mycoses ou autres infections vaginales, car le corps se met naturellement et parfois inconsciemment en mode de défense », voir cet article.

Une fois par jour (matin ou soir) : 1 gélule Gynophilus pendant une semaine au moins (ce produit se trouve en pharmacie, avoir toujours un flacon d’avance au frigo!!). Vous pouvez aussi le commander ici http://www.pharmaservices.fr. Ce produit absolument génial est composé de probiotiques. Donc pas besoin d’ordonnance. Cela rééquilibre la flore, très perturbée dans ce type de pathologie.  Pensez aussi (hors infection) à prendre régulièrement une gélule en préventif (qq jours avant les règles, car pendant les règles le pH change et ouvre la porte aux infections vaginales si votre terrain est déjà fragile).

pommade maison à faire soi-même : appliquer en externe deux fois par jour environ (mais aussi un peu en interne comme on peut. On peut bien sûr badigeonner son tampon de cette pommade en période de règle avant de l’insérer).

50 à 100 g de beurre de karité à faire fondre dans une casserole. Enlever du feu. Ajouter environ 30 gouttes d’huile essentielle de lavande et 30 gouttes d’huile essentielle de palmarosa (ou tea tree). Remuer.  Laisser refroidir et conserver au frigo. Si le dosage vous paraît trop faible (ça ne fait rien) ou trop fort (ça pique, ça brûle) : refaite fondre et rajouter soit du beurre de karité, soit des huiles essentielles (pour un effet plus dosé). Pensez aussi à vous procurer de l’huile essentielle de Camomille matricaire (anti-démangeaison) qu’on peut appliquer pure ou légèrement diluée dans une base de crème de jour ou une huile (2 gouttes une ou deux fois / jour). Cette huile essentielle est anti-inflammatoire quand il y a le feu…

en période de crise aigue, un jour ou 2, un petit lavement quotidien avec une poire à lavement vaginale (pharmacie ou sur le net) que vous aurez rempli d’une  infusion éventuellement (peu importe, camomille par ex) réalisée avec de l’eau de source et une cuillère à café d’argile verte ou de lithothamme.  On peut faire aussi tout simplement un lavement doux avec du chlorure de magnésium (1/2 cc dans 30 cl d’eau). Cela nettoie tout de même notre petite grotte, et comme vous réensemencez par ailleurs votre flore avec les gélules de gynophilus, il n’y a rien à craindre.

Conseils alimentaires importants : supprimer les sucreries pendant dix jours (faites le mieux possible, ça vaut aussi pour le chocolat!), supprimer aussi en même temps les produits laitiers. Supprimer les sodas, diminuer le café, la cigarette. Veiller sur son sommeil.  Fruits et légumes à volonté. Bref, il faut aider l’organisme à se nettoyer en éviter de le surcharger avec des produits dits « acidifiants ».

Si ça ne suffit pas :

-poursuivre les conseils alimentaires et prendre aussi du Chlorumagène (une cuillère par jour, en deux prises ou une seule. Commencer le premier jour par une demi-cuillère, car chacun réagit différemment. Le produit agit en une dizaine d’heure. prendre à jeun si possible). Ce produit délivré sans ordonnace (inoffensif) est un laxatif doux (c’est à dire non agressif pour les intestins) auquel j’ai consacré un chapitre entier de mon livre (La Société toxique). Moins de dix euros en pharmacie, il est très précieux pour rééquilibrer en cas d’infection chronique mais il permet aussi et surtout un nettoyage des intestins, domicile favori du candida!!  La constipation est un véritable fléau et aggrave la candidose et les mycoses vaginales. Il faut donc absolument veiller à libérer ses intestins. C’est primordial.

-faire un lavement anal avec un bock à lavement que l’on trouve en pharmacie. Cette pratique est généralement radicale pour sortir de la crise (ça soulage quasi instantanément). Mais l’usage du chlorumagène (aller jusqu’à deux cuillères par jour maxi pendant un ou deux jours maxi pour obtenir l’effet purge) doit normalement suffire. Mieux vaut toutefois commencer avec une faible dose pour connaître sa réaction au produit. http://principes-de-sante.com/article/medicament-chlorumagene.html

prendre des probiotiques pour rééquilibrer la flore intestinale : je conseille bioprotus 7000 (un sachet par jour pendant dix jours. A renouveller si nécessaire, si vous sentez que ça vous fait du bien. Ou sachet par semaine en préventif : http://www.parafemina.com/BIOPROTUS-7000). Sinon, Lactibiane (Pilège) ou Ergyphilus (Nutergia : http://www.nutergia.fr). Suivre la posologie de toute façon.  Les probiotiques agissent aussi sur de nombreux troubles intestinaux.

pour supprimer le stress, qui a est souvent à l’origine des épisodes aigus de candidose vaginale : cure de Gomphréna (marque Guayapi). Il rééquilibre aussi le terrain, aide au sommeil et à la détente. c’est un remède en or. Soit boite en poudre de 70 g (très amer, une à trois cc/j) soit boîte de gélules de 30g (jusqu’à 10/12 gél./j) = 24 euros. Pour trois semaines de cure. A renouveler si nécessaire.  http://www.escalenature.fr/gomphrena-poudre-guayapi-p-1205.html

Voilà les filles !

Bon courage à toutes.

Articles complémentaires

Flattr this!

Mots-clefs : , , , ,

20 commentaires sur “Comment vaincre les mycoses vaginales par les traitements naturels ?”

  1. sabrina dit :

    bonjour, merci pour ces astuces que je vais appliqué de ce pas car je n en peux plus de mes mycoses !!! Je vais voir si cela fontionne et je vous tiens au courent a bientot merci

    sabrina

  2. Maria B. dit :

    Bonjour à toutes!
    J’ai eu le même problème alors, je me permets de vous écrire car je crois que c’est important. Pendant des années j’ai souffert de mycoses à répétition et à l’époque, j’ai consulté une dizaine de gynécos. Ils m’ont diagnostiqué une mycose vaginale – une infection par le Candida Albicans, mais en fait, aucun d’eux n’a réussi à me soigner. Mes problèmes finissaient toujours par revenir malgré les traitements aux antibiotiques. J’ai perdu toute confiance dans les gynécos, je ne savais plus quoi faire ! Et en plus des douleurs vaginales, des sensations de brûlure et des pertes blanches que je devais supporter au quotidien, je ne vous raconte pas comment ça a ruiné ma vie intime, mon couple – car on finit bien par avoir peur du sexe, on n’a pas envie d’avoir mal, et en même temps, on se sent coupable de refuser à son ami, bref, c’était l’enfer ! Je ne pouvais pas croire qu’une infection pouvait détruire ma vie à ce point !
    Heureusement, j’ai eu de la chance ! J’ai découvert ce site :
    http://www.candidosetraitement.com
    Il est fait par une femme qui comme moi était une ancienne malade du Candida . Dans son livre elle explique pourquoi les traitements prescrits par les gynécos ne marchent pas et ce qu’il faut faire à la place. Tous ses conseils sont à base de plantes et assez faciles à suivre si vous êtes vraiment décidée à guérir une bonne fois pour toutes du candida.
    Je vous souhaite bonne chance et j’espère que vous viendrez bientôt à bout avec la mycose !
    Maria B.

  3. chaleix dit :

    Pour moi ce qui fonctionne bien, c’est le maca! c’est une plante du pérou que l’on trouve en poudre ou en comprimé et qui à pour particularité de rééquilibrer le système hormonal. Une cure de 6 mois est bien. Au début ne pas hésiter à prendre les doses maximales conseillées.
    bon courage

  4. cassie dit :

    Merci pour ses conseils, je n’ai que 21 ans et ses la premières fois que j’attrape une mycose du a mon accouchement , Mon moral et vraiment au plus bas avec ces brulures que je n’oses plus aller au toilette de peur que sa me fassent mal, j’en peux vraiment plus des cette douleurs sa fait 5 jours que je la supporte .La je suis un traitement oeconozole pommades ovules, mais ne part toujours pas !!! je n’ai toujours pas fait mes selles depuis 5 jours car je n’arrive pas !!! encore la peur qui m’emporte !! je pense que je vais récuperer quelque chose a la pharmacie pour que ma vie redevienne comme avant . et que tout partent le plus vite possible … Bon courage à toutes ..

  5. admin dit :

    Un seul conseil : libérer les intestins en priorité… chlorure de magnésium à jeun, soir et matin, pendant deux jours. (un verre d’eau+un cc de chlorure de mg)

  6. emma dit :

    Juste pour dire que les bains de lithothame ont un effet fulgurant

  7. admin dit :

    peut-être! mais votre indication n’est pas très précise, donc peu utile! détaillllez! merci pryska

  8. vasthy dit :

    Utilisez de l’argile verte ,une ou 2cuillere a cafe dans un verre d’eau ,laisser poser pendant 12h et boire Le matin a jeun,CA vous aidera aux problemes d’infections vaginale.

  9. JM-Masser dit :

    Connaissez vous l’argent colloïdal ?

    Les étonnantes propriétés de ce produit :
    Il élimine un très grand nombre de bactéries pathogènes, y compris des souches résistantes aux antibiotiques, ainsi que bon nombre de virus et de parasites. Il n’engendre apparemment pas de souches résistantes. Préparé et administré correctement, il ne présente aucune toxicité et ne produit aucun effet secondaire.

    De quoi s’agit-il exactement ?
    Simplement de particules d’argent en suspension ou dissoutes dans de l’eau distillée. Mais ce ne sont pas des particules tout à fait ordinaires, puisque dans les meilleurs produits actuels, elles « atteignent » des tailles inférieures au nanomètre, c’est-à-dire au millionième de millimètre ! Des particules de cette taille ultramicroscopique sont capables de pénétrer à l’intérieur des cellules et d’y détruire les virus qui s’y trouvent cachés.

    L’intérêt majeur et l’importance cruciale d’un tel produit à notre époque sautent aux yeux quand on examine la situation critique de la médecine moderne dans sa guerre contre les micro-organismes pathogènes. Les succès foudroyants remportés initialement par les antibiotiques avaient laissé croire que les maladies infectieuses allaient à jamais disparaître de la surface du globe. Mais avec l’apparition de souches résistantes (au Japon, dès la fin des années 50), puis avec la généralisation progressive de ce phénomène, il a fallu finalement déchanter. […]

    Les colloïdes d’argent peuvent être introduits dans le corps de diverses manières : ingestion, inhalation ou nébulisation, application locale.On peut également les utiliser en lavements et douches vaginales.. […]

    ==> Pour plus de renseignements, voir la suite : http://www.argent-colloidal.info/index.html

    PIER

  10. Bbb dit :

    Les gelules Gynophilus ont eté un vrai MIRACLE pour moi!! J’avais une vaginose bactérienne douleurs durant les rapports depuis le traitement plus rien!!! Ça a agit des les premiers jours un vrai SOULAGEMENT!! Je revis vraiment!!!! Avant chaque règles c’était l’horreur : fissures, demangaiseons, sécheresse! mtn je complète avec le chlorophilum et bioflorelle. Je mettais une gélule matin et une le soir pour le gynophilus voilà :)) ma peau est refaite sans avoir rien mis dessus spécialement.

  11. Arame Ndiaye dit :

    Je vais essayer parce que les traitements gynécologique ne mon pas guerri de mes pertes blanches

  12. Coco dit :

    Je vous remercie

  13. mars dit :

    bjr sa fait un moment que je souffre des pertes vaginales jè consulté et en ce moment j’utilise du gynophilus pour rééquilibre ma flore vaginal j’espere que le traitement marchera car je n’en peut plus des pertes malodorante et des demangeaisons

  14. Agathe dit :

    Bonjour, quelle est l’ HE de lavande dont tu parles pour la crème a base de karité stp ?
    En tous cas, merci pour ces précieux conseils!!

  15. Pryska Ducoeurjoly dit :

    oui ! merci de ton intérêt.

  16. ilhem dit :

    Bonjour, moi j’ai souffert des mycoses après mon premier enfant. Quand il a eu 2 ans cela a commencé. Je suis passée aussi par plusieurs traitements avec ovules qui d’après mon médecin généraliste a détruit ma flore vaginale. J’ai eu dernièrement un traitement d’ovules homéopathiques que j’ai commandé avec une pharmacie (elle ne le font pas toutes).
    J’ai en même temps modifiée ma façon de m’alimenter par exemple j’ai diminué ma consommation de lait, et arrêté le café pour favoriser le thé à la menthe. Je mange plus équilibrée en intégrant plus les légumes et les fruits.
    Pour le moment l’évolution va dans le bon sens, j’ai parfois des petites démangeaisons mais qui se calme aussitôt. J’envisage de renouveler aussi le traitement avec les ovules homéopathiques.
    Bien à vous

  17. sophie dit :

    Bonjour Pryska, merci pour ce post.
    Petite question, qui je crois n’a pas été posée : ce traitement peut-t’il etre pris si l’on est enceinte, ou est-ce déconseillé ? (je vois des huiles essentielles)
    Merci de ta réponse !

  18. Julie dit :

    Merci pour ces conseils.
    Je tenais à rajouter aussi qu’il se peut que la mycose vaginale soit lié à la consommation de gluten, ce qui va dans le sens de l’article fait ici, tout se passe dans les intestins.
    Depuis des années, j’avais des mycoses par périodes et rien n’y faisait, les ovules et crèmes me soulageait brièvement quand ça fonctionnait des fois c’était même pire avec ces traitements gynecologiques.
    J’arrivais à m’en sortir doucement en prennant une douche dès que ça brulait ou démangeait de trop.
    Jusqu’au jour où j’ai erradiquer le.gulten pour autre chose et là j’ai vu mes mycoses disparaître tout simplement et ne plus revenir, sans aucun traitement.
    Entre parenthèses, ça m’a soulagé de maux de dos et de sciatique également.
    Par contre, dès que j’en consomme à nouveau malheureusement, je deviens plus sensible aux mycoses.
    Donc peut-être explorer cette piste aussi en plus du sucre et laitage.

  19. julie dit :

    merci pour ces précieux conseils. Concernant le chlorumagène, pendant combien de temps on est censé le prendre ?

  20. Camomille dit :

    J’Merci pour l’article bien rédigé et scientifique, et un très grand merci pour focus sur les effets indésirables que beaucoup d’autres sites web néglige.

Laisser une réponse