Rubrique Santé

Le grand mythe du mauvais cholestérol

Le jeudi 22 décembre 2016

Autrefois, la médecine sauvait des vies. Aujourd’hui, votre médecin peut vous rendre malade. Parmi les dogmes qui tuent, il y a le mythe du dangereux cholestérol, entretenu par Big Pharma, toujours en quête de nouveaux marchés… Le Dr Michel de Lorgeril et le Pr Philippe Even, des pointures de la « dissidence », viennent de publier deux réquisitoires contre les médicaments anticholestérol : statines, anti-coagulants, anti-agrégants, anti-PCSK-9… Les faits dénoncés sont violents. Il est question de criminalité, de mise en danger de la vie d’autrui, et bien sûr de corruption généralisée.
Retour sur l’une des plus belles arnaques mondiales de la médecine!

HIV+ : alive and well without drugs

Le vendredi 16 décembre 2016

People with HIV and no symptoms have studied the flaws in the HIV=AIDS theory and stopped taking their medications—without any harmful effects. Health authorities recommend drug therapy from the first sign of HIV diagnosis, despite the unreliability of testing methods.

Sida : voyage au pays de la serodissidence

Le jeudi 15 décembre 2016

Une enquête sur les faiblesses du diagnostic du VIH et les dérives du suivi médical de la séropositivité. Après des recherches sur le web et mûre réflexion, certains séropositif ont arrêté la trithérapie. Leur état de santé ne s’est pas forcément dégradé ! Ce phénomène est qualifié de marginal par les spécialistes du VIH. Mais ces cas sont-ils vraiment des exceptions ?

Le grand mythe de la vaccination

Le mardi 25 octobre 2016

Les opposants à la vaccination parlent souvent de mythe vaccinal. Or il se trouve que dernièrement j’étais plongée dans la lecture de « La violence et le sacré », et je découvrais la pensée de René Girard, grand spécialiste de la genèse des mythes. M’est alors venue l’idée de prendre l’expression « mythe des vaccins » au pied de la lettre, et d’entreprendre un décryptage de la science vaccinale au regard de la pensée visionnaire de René Girard. Ce que j’ai découvert alors dépasse la simple comparaison…

Contraception hormonale : libération ou prison?

Le jeudi 6 octobre 2016

La pilule a libéré la femme”, nous dit-on. Grâce aux hormones de synthèse, la gent féminine possède le contrôle de son corps. Mais à quel prix? Outre les multiples désagréments dont elles témoignent, les décès sont bien plus nombreux qu’on le dit.

Après l’affaire Médiator, les bébés Dépakine

Le mercredi 10 août 2016

Ce médicament, dont le principe actif est le valproate de sodium, a été prescrit à des femmes enceintes sans réel consentement éclairé. Or, depuis 1967, date d’arrivée sur le marché, la littérature médicale n’a cessé d’étayer la liste des effets tératogènes. Aujourd’hui, des milliers de familles payent le prix fort de cette « molécule miracle » contre l’épilepsie ou certains troubles bipolaires. Un dossier qui n’est pas ans rappeler l’affaire du Distilbène ou du Thalidomide, deux autres tératogènes.

Les vaccins ont-ils vraiment éradiqué les maladies ? (enquête)

Le mardi 3 février 2015

L’apport des vaccins à la santé publique est-il vraiment un fait validé par de solides études ? Selon deux ouvrages consacrés à ce sujet, de nombreuses maladies ont disparu dans les pays dit développés tout simplement grâce à… l’élévation du niveau de vie ! Enquête.

Contraception : une appli mobile plutôt que la pilule

Le lundi 23 juin 2014

Beaucoup de femmes prennent la pilule à contre-coeur. Lorsqu’elles partent à la recherche d’une alternative, on leur dit qu’il n’existe aucun moyen aussi efficace. Or la symptothermie, méthode naturelle moderne, s’avère un moyen contraceptif fiable pour toutes les femmes qui ne veulent plus de la chimie.

Le grand mythe des « pertes blanches »

Le mercredi 18 juin 2014

Régulièrement, en visite chez le généraliste la même question revient, tel un moyen de diagnostic. Le toubib prend son air d’enquêteur et vous demande sérieusement : « Avez-vous des pertes blanches ? », sous-entendu, c’est un symptôme de maladie, qu’il s’agisse d’une mycose, d’un problème intestinal, etc. De votre côté, vous êtes bien forcée d’avouer que oui, vous en avez… Beaucoup de femmes se sentent comme honteuses, sales, face à cette question qui, en réalité, n’a pas lieu d’être ! De quoi parle-t-on vraiment ?

Hyperactivité de l’enfant : la Ritaline est-elle vraiment la solution?

Le jeudi 1 mai 2014

Un enfant sur huit souffre aujourd’hui d’un trouble mental ou du comportement qui compromet sa sociabilité et sa scolarité. Un chiffre pour le moins hallucinant. Parmi ces troubles : l’hyperactivité ou TDAH. 200 000 enfants en âge scolaire en France sont atteints et la progression a de quoi inquiéter. Heureusement, comme vous le découvrirez dans ce dossier, la, camisole chimique de la Ritaline n’est pas une fatalité.