Mon Parcours

Journaliste française indépendante, auteure spécialisée en santé et environnement, je suis par ailleurs conseillère en symptothermie et présidente de l’association Ecologie du cycle féminin. 

 

DE QUEL JOURNALISME PARLE-T-ON?

PRYSKA DUCOEURJOLY2

 

Je me suis formée dans la presse papier en quotidien régional avant de voler de mes propres ailes en freelance. J’ai en effet un goût prononcé pour les sujets d’investigation et la liberté d’action ! J’aime l’écriture mais je m’intéresse de plus en plus à la vidéo. 

Forte d’une formation complète en naturopathie (2006), je réalise des enquêtes sur mon blog, et divers journaux web ou papier, dans mon domaine de prédilection : la santé et l’environnement. Actuellement, je collabore avec la revue Néo Santé, basée en Belgique. 

Mes fils rouges en matière d’information :
Information d’utilité publique
Détox face à l’intox massmédiatique
Investigation citoyenne
Humanisme chrétien 

 ACTIVITE PRINCIPALE ACTUELLE

Je suis présidente de l’association Ecologie du Cycle Féminin, que j’ai co-créé en 2016,  et j’assure par ailleurs plusieurs missions de développement au sein de la fondation SymptoTherm, dédiée à l’empowerment de la femme. Je poursuis mon activité en symptothermie moderne, méthode de gestion de la fertilité, aussi fiable que les hormones de synthèse. Je suis aussi membre des administratrices du groupe FB Symptothermie, co-créé en 2015.

PARCOURS

Depuis 2013, parallèlement à mon activité de journaliste, j’ai collaboré avec la fondation suisse Ynternet.org et l’association socio-culturelle La Smala pour co-rédiger plusieurs ouvrages d’utilité publique : Citoyens du Net (manuel d’e-culture générale), Racines de l’économie numérique (une déclinasion de Citoyen du Net, à l’attention des entrepreneurs sociaux)et Ecopol, un manuel de transition vers des pôles d’écologie communautaire. Voir la page Livres en accès libre).  

Toujours en 2013 (et jusqu’à aujourd’hui), je me suis intéressée au travail de la fondation SYMPTOTHERM, à l’occasion d’un article rédigé en pige pour le magazine belge NéoSanté. Cette fondation, engagée dans la contraception écologique, m’a ouvert les yeux sur l’abusive hégémonie des contraceptifs chimiques. J’ai attendu 35 ans pour découvrir qu’une alternative fiable existait! Je les ai aidé à réécrire leur manuel La symptothermie complète. Je suis aujourd’hui en charge des relations extérieures de cette fondation.

Côté journalisme pur, j’ai publié plusieurs enquêtes pour la revue Néo Santé que vous pouvez retrouver pour certains dans la rubrique dossiers. Qu’on aime ou pas cette revue à la ligne éditoriale alternative, je remercie Yves Rasir pour m’avoir permis de publier sur des sujets cruciaux qu’aucun autre média n’aurait voulu prendre. 

j’ai aussi créé en 2013 l’association We Love Future, clôturée en 2015, afin de mener un projet documentaire. Cela m’a permis de réaliser un premier court-métrage sur le changement personnel dans le cadre d’un voyage en Amazonie.

En 2012, je travaillais pour le webzine Ouvertures.net, où j’ai été en charge de la rénovation du site et apporté PLUSIEURS ARTICLES

En 2011, j’ai conçu et mené une rénovation écologique de A à Z en béton de chanvre et en adobe (brique de terre crue). J’ai donc fait une pause professionnelle pour apprendre l’éco-construction. Désormais, je maîtrise les rudiments de la construction bio-climatique, des matériaux naturels, des systèmes de ventilation, du chauffage écologique, des équipements de récupération de l’eau de pluie, des finitions écologiques (terre, chaux…), etc. Une aventure passionnante qui m’a beaucoup appris sur le bâtir écologique, sur la manière de mener à bien à projet impliquant de nombreux corps de métier, sur l’animation d’une équipe, et tant d’autres choses! En 2015, j’ai remis ça avec une deuxième rénovation. Fatiguant, mais passionnant !

En mars 2010, j’ai publié La Société Toxique, manuel de dépollution mentale (voir Livres en accès libre).

De 2009 à 2010 : j’ai collaboré pendant deux ans pour le magazine alternatif Nexus sur des dossiers santé et environnement. Cette expérience m’a permis de faire de l’investigation, de développer davantage mon esprit critique  et de libérer ma plume après plusieurs années d’écriture généraliste pour la presse grand public.

De 2001 à 2008 : j’ai travaillé pour la presse quotidienne régionale, principalement au journal Sud Ouest, pour plusieurs agences locales (Sarlat, Agen) puis au siège à Bordeaux (pôle société, rubrique éducation nationale et immobilier)

>>En 2006 : j’ai pris un congés individuel de formation pour suivre une formation complète en naturopathie, auprès de l’Institut Euronature, membre de la FENAHMAN, structure nationale représentative de la Naturopathie. 

De 1995 à 2001 : j’ai passé mon bac L, suivi deux années de classes préparatoires littéraires (Hypokhâgne-Khâgne, au lycée Madeleine-Daniélou, à Rueil – 92), intégré l’IPJ, Institut Pratique de Journalisme. Après 6 mois à Ouest-France, j’ai intégré le journal Sud Ouest.

En 1977 : je suis arrivée sur Terre dans une famille bio…

 

 

Articles complémentaires

Flattr this!