Couches lavables ou couches jetables ?

COUCHES LAVABLES. Le marché se développe depuis trois ans autour de quatre fabricants français, dont un bordelais. Les mamans qui ont essayé sont emballées

Le bébé écolo est arrivé

« Franchement, vous imaginez les femmes revenir aux méthodes de grand-mère ? D’ailleurs, ma grand-mère, elle me disait bien que j’avais une sacrée chance d’avoir des couches jetables, parce que dans son temps, les langes, c’était

la galère. Le linge à plier en quatre, les épingles à nourrice, et tout et tout…», sourit Anne Devaureix, jeune maman de Bordeaux, convertie aux couches lavables au deuxième enfant, à la suite de discussion sur des forums sur la maternité.

«Attendez, on a quand même la machine à laver aujourd’hui!», tempête Bénédicte Gros, fondatrice d’eco-bébé.com avec Sébastien Robin son conjoint, un site internet bordelais qui ne cache pas amour pour les couches lavables.
Lire la suite

Articles complémentaires

Flattr this!

Mots-clefs : , ,

Laisser une réponse